Antibiorésistance | Données régionales


Présentation


La lutte contre l’antibiorésistance est une priorité de santé publique qui nous concerne tous : patients et soignants. Sans cette démarche, la perspective de voir un jour la science reculer devant l’adaptation des bactéries aux antibiotiques deviendra une réalité pour tous. Les mécanismes utilisés par les bactéries pour résister aux antibiotiques sont multiples. Un de ces mécanismes est que l’exposition aux antibiotiques induit des stratégies de défense développées par les bactéries.
Moins prescrire d’antibiotiques est par conséquent un facteur essentiel de préservation de l’activité des antibiotiques.

C’est pourquoi la Bretagne, comme les autres régions françaises, suit régulièrement l’évolution de la consommation des antibiotiques et des résistances bactériennes.


Téléchargez le diaporama

Contactez le CPias Bretagne, pour en savoir plus


Consommation d'antibiotiques en ville, tous antibiotiques confondus


atb1  

En médecine de ville, la Bretagne est une des régions consommant le moins d’antibiotiques.




Consommations globales toutes les classes ATB et toutes classes d'âges (standardisées)


atb1  

En médecine de ville, la consommation d’antibiotiques a diminuée entre 2016 et 2017 avec toutefois des disparités locales.




Chiffres clé


atb1

Ces 2 tableaux montrent le taux de résistance d’Escherichia coli et de Staphyloccus aureus pour l’année 2017.




En établissements de santé


atb1

Le tableau résume selon le type d’établissement la consommation d’antibiotiques par famille.




En établissements de santé


atb1

Le tableau résume par antibiotique ou famille d’antibiotiques le taux de résistance pour d’Escherichia coli et de Staphyloccus aureus comme pour la ville ainsi que d’autres bactéries traceuses.





Contact : Emmanuel Piednoir

Liens utiles :